[Chronique] Eleanor & Park – Rainbow Rowell

9782266234702.jpg

Titre : Eleanor & Park
Auteur : Rainbow Rowell
Edition : Pocket Jeunesse
ISBN-13 : 978-2266234702
Parution : 5 juillet 2014
Page : 384

Synopsis : 1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

Mon avis : 

Rainbow Rowell est une auteure que j’ai longtemps voulu découvrir notamment à la sortie de Fangirl qui tourne autour d’un thème que je connais particulièrement bien qui est la fanfiction (c’est avec la fanfiction que j’ai réellement plongé dans l’écriture) mais à chaque fois je repoussais son achat parce que je n’avais pas forcément les moyens d’acheter tous les livres que je veux (bon je les ai toujours pas en fait) et puis entre temps j’ai entendu énormément d’avis positif sur Eleanor & Park et le jour où je l’ai vu en librairie, il ne m’en fallut pas plus pour que je le prenne et l’achète. Puis le week-end arrivant, je l’ai directement sorti de ma PAL (assez conséquente je dois vous l’avouer) et pour tout vous dire, s’il y a bien un livre que je ne regrette pas d’avoir acheté sur un coup de tête et l’avoir lu directement après simplement parce que je me suis fiée aux personnes ayant vanté ses mérites, c’est bien Eleanor & Park.

Ce roman a pris une signification assez particulière pour moi. Il transmet un message très important je pense, un message qui peut se résumer en un seul mot : ESPOIR. Mais d’abord je vais vous parler de l’histoire.

Nous sommes au XX° siècle, dans les années 80. Eleanor est nouvelle dans son lycée et avec ses rondeurs, ses cheveux roux et son style décalé, forcément elle ne passe pas inaperçu et les brimades commencent assez rapidement. Park, quant à lui, est un garçon assez solitaire et secret et qui a son petit succès dans son école. Depuis son arrivée, Eleanor s’installe à côté de Park dans le bus pour aller à l’école. Elle n’a pas le choix, c’est la seule place qu’il reste. Et chaque jour Eleanor tente de lire par dessus l’épaule de Park les comics que ce dernier lit. Et petit à petit Park commence à se rapprocher d’Eleanor. D’abord sans parler, juste en patientant avant de tourner les pages, de faire en sorte que les livres soient visibles par la jeune fille. Puis ils vont enfin se parler, apprendre à se connaître, apprendre tout l’un de l’autre jusqu’à connaître leurs pires secrets.

Eleanor & Park sont deux adolescents absolument et totalement adorables, attachants, beaux par leur personnalités (même si Park est aussi décrit physiquement beau). On s’attache à eux et à la manière dont ils construisent leur histoire quelle que soit l’opinion des autres. Car oui, Eleanor est brimée par ses camarades à cause de son physique et même si Park a au départ du mal à accepter tout cela, finalement, l’opinion des autres vaut-il la peine d’être entendu si cela doit signifier abandonner ce que notre coeur nous dicte?

L’histoire est magnifique, le message qu’il renvoie l’est tout autant. L’ESPOIR, c’est ce que je vous disais en début de chronique. L’espoir que, qui que l’on soit, que l’on soit beau, laid, grand, petit, gros, maigre, brun, roux, blond, asiatique, européen … il y a quelqu’un sur Terre qui saura nous aimer pour ce que l’on est au fond de soi. J’ai toujours eu, et malgré tout je l’ai toujours un peu, la crainte qu’à cause de mon physique (je ne me trouve pas forcément jolie. (Je suis petite, avec des rondeurs, et on me donne tout pile la majorité alors que j’ai 4 ans de plus), les personnes que je trouve belle à l’intérieur et l’extérieur, ne s’intéresse jamais à moi et pire encore, que le jour où je tombe amoureuse, la personne ne daigne même pas me regarder à cause de mon physique. Et pourtant, lorsque j’ai terminé ce roman, la première chose que je me suis dite était que « oui, même l’un des plus beaux mecs du monde pourrait tomber amoureux de moi. » (je ne suis pas artificielle! Mais la première chose que l’on voit chez une personne reste quand même son physique, il faut se l’avouer! Alors oui, après on découvre si la personne est belle à l’intérieur ou non après ça, mais si déjà physiquement il n’y a pas cette petite étincelle, je pense que c’est légèrement mal fichu. Après je suis pas forcément la meilleure personne placée pour dire ça). La beauté est subjective, on ne sait donc pas qui peut nous trouver beau ou non.

Ce livre est pour vous si vous adorez :

  • les romances
  • lorsque ces romances se passent en partie dans un lycée entre deux personnes diamétralement opposés
  • lorsqu’au moins une de ces personnes a un secret inavouable
  • les comics et The Smiths
  • les histoires se déroulant dans les années 80.
  • ces histoires qui vous laissent un souvenir doux et magnifique de votre moment passé avec ses personnages
  • lorsqu’à la fin de votre lecture vous vous sentez heureuse, requinqué par une dose d’espoir et de joie

Et pour finir je vous laisse sur une citation du roman (ce que je ne fais jamais normalement parce qu’en temps normal je ne me rappelle d’aucune citation) que j’aime énormément et on se retrouve mercredi pour, si tout se passe bien, le premier chapitre d’Inconvenante Attirance. En attendant je vous souhaite de jolies lectures, de belles inspirations et une bonne journée.

« Elle n’était pas jolie. Elle ressemblait à une œuvre d’art. L’art n’avait rien à voir avec le beau, il existait pour faire ressentir des choses. »
Park – Eleanor & Park de Rainbow Rowell

coup de coeur.png

Publicités

9 réflexions sur “[Chronique] Eleanor & Park – Rainbow Rowell

  1. C’était une excellente lecture pour ma part, mais pas un coup de cœur.
    Je reste toujours mitigée au sujet de Fangirl d’ailleurs, je ne sais pas si je peux le considérer comme coup de cœur ou pas.
    Le surplus de critiques positives et les attentes trop hautes y sont pour quelque chose.

    Aimé par 1 personne

    • C’est le problème de certaines « surmédiatisation livresque », on en parle tellement qu’on a des attentes précises ou alors des a priori qui font qu’on est déçu ou alors qu’on passe à côté d’une bonne lecture! C’est pour ça que généralement j’évite de regarder trop d’avis. Je vais suivre quelques Booktubeuses et après me dire « je me fais mon propre avis, n’ai aucune attente »! C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle je n’ai lu aucune critique sur le prochain Harry Potter! ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s