[How do you work] Le titre

Bonjour et bienvenu dans un nouvel article « How Do You Work ». Après avoir parlé de l’idée de départ et des personnages, je vais vous parler du choix du titre de l’histoire. Il faut dire que c’est une étape extrêmement importante de l’histoire car, outre la couverture, c’est la première chose que l’on voit d’une histoire. C’est son identité et il faut dire que s’il n’est pas accrocheur, les gens auront moins envie d’aller lire le résumé.

Je vais donc partager avec vous comment je trouve le titre de mes histoires et autant vous le dire, pour moi cette étape, c’est vraiment pas de la tarte!

Alors pour commencer … en fait, il n’y a pas de pour commencer! Généralement, la recherche d’un titre se fait pas mal au feeling! Mais pour vous expliquer comment procède mon cerveau, je vais quand même mettre point par point les différentes méthodes que j’utilise pour trouver le titre de mes histoires.

  • Le titre instinctif
    C’est celui qui vient automatiquement, des fois avant même d’avoir les personnages ou toutes les infos qu’il me faut pour mon histoire. Il arrive comme une évidence et des fois, c’est lui qui aide à avoir la ligne directrice de l’histoire. Il m’arrive des fois d’avoir un thème pour mon histoire mais rien d’autre et d’un coup, je me dis « j’ai juste envie d’appeler cette histoire de cette manière … ah mais du coup, je pourrai faire ça dans l’histoire! ». Mais si je n’ai pas le titre instinctif, je passe alors à une autre manière.
  • Le titre « mot unique »
    C’est le titre qui, comme l’indique le nom, ne comporte qu’un mot et c’est généralement le mot qui définit l’histoire! C’est le titre que j’utilise quand je n’ai réellement pas d’idée (oui oui je l’avoue!) ou alors que je ne vois absolument rien d’autre comme titre! Par exemple, mon histoire « Gennisi ». Gennisi est l’endroit où tout se passe! C’est à partir de quoi tout commence et tout finit! De même avec un de mes projets qui s’appelle « Wonderland », je pense même pas avoir besoin de vous dire le thème de cette histoire!
    C’est un titre vraiment pratique mais aussi, je pense, le plus compliqué à utiliser. Quand je le fais, je m’assure toujours auprès de mes amies que je ne fais pas une erreur parce que c’est Ce mot qui définit mon histoire dans l’esprit des gens qui ne l’ont pas lu.
  • Le titre réfléchi
    Alors là, c’est vraiment lorsque rien ne me vient et que je me mets à me creuser la tête comme pas possible pour trouver comment appeler cette « fichue histoire que j’arrive pas à commencer parce que je n’ai pas encore son satané titre ». Du coup, ce que je fais, c’est que je me pose, tranquillement, et j’essaye de me poser plusieurs questions.

    • Quel est le sentiment qui doit se dégager de l’histoire ?
    • Quel est l’élément principal de mon histoire ?
    • Qu’est-ce qui va déterminer le comment du pourquoi du déroulement de l’histoire ?
    • Dans quelle langue j’imagine le titre (car oui, je varie souvent entre l’anglais et le français et il m’est arrivé de voir ce que pouvait donner mes titres en coréen lorsque j’écrivais de la fanfiction.) Lorsque j’en ai aucune idée, lorsqu’une idée me vient, je regarde dans quelle langue je la préfère.
    • Etc.

Ainsi mon projet « A Child’s promise » est une histoire, se passant en Angleterre, dont toutes les péripéties démarreront suite à une promesse entre deux enfants. CQFD (je peux pas mieux vous illustrer comment je procède!)

Voilà, en tout cas, je pense que le feeling joue énormément dans le choix d’un titre. Et comme c’est un élément primordial dans la construction d’une histoire, on se doit de bien le choisir. Généralement, c’est mon cas en tout cas, quand on a trouvé le bon titre, on le sait. On le sent. On se dit « c’est bon, c’est celui là ». Et a contrario, lorsqu’on choisit un titre qui ne correspond pas forcément à la première impression qu’on voudrait que notre livre donne, on le sait aussi. On est pas satisfait et on se dit que quelque chose ne va pas, quelque chose manque. Après, rien n’empêche de prendre un titre provisoire! Ca m’est arrivé une ou deux fois pour pouvoir écrire l’histoire en attendant d’avoir un vraie titre!

J’espère que cet article vous aura plu! Il arrive plus tard que prévu, mais au moins il arrive quand même le bon jour! La semaine je parlerai de la manière dont je construits ma trame et là, oh oui là, il faut vous accrocher parce que j’ai utilisé/j’utilise un nombre incroyable de méthode! (d’ailleurs je me dis qu’il faut que je commence l’article aujourd’hui pour le terminer à temps!). On se dit donc à lundi prochain pour un nouveau How Do You Work!

Pour d’autres expériences sur la construction du titre :

Le monde de Lia

L’univers enchanté de Gwen

Publicités

4 réflexions au sujet de « [How do you work] Le titre »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s