[How do you work] La couverture

Bonjour tout le monde!

Alors oui, normalement, aujourd’hui, je devais vous parler de ma manière d’écrire la trame de mes histoires. Sauf que cet article va me demander plus de temps que prévu et donc pour ne pas devoir tout décaler d’une semaine, j’ai préféré intervertir la sortie de cet article avec celui que vous allez lire maintenant qui parlera des couvertures (ce qui n’est, en soit, pas un drame vu que des fois je crée la couverture avant la trame).

Alors, la couverture, personnellement, c’est comme pour le titre. C’est la chose qui va attirer les personnes, qui va leur faire décider s’ils liront le résumé ou non. En gros, je trouve que c’est quand même un des points les plus importants et je prends donc toujours un bon moment pour faire les miennes.

Pour cela, j’utilise en priorité deux sites internet que je vais vous présenter :

  • Pixabay est une banque d’image gratuite et libre de droit. Dessus vous pouvez donc trouver une multitude d’image que vous pouvez modifier, utiliser comme bon vous semble et pour des personnes qui, comme moi, essayent de faire des couvertures qu’elles peuvent utiliser n’importe où car ne contenant pas de droits d’auteurs, c’est parfait!
  • Canva, quand à lui, est un site internet destiné au montage! Des affiches publicitaires, aux bannières de réseaux sociaux sans oublier, bien entendu, les couvertures de livres. Tous les formats sont possibles (certains sont déjà pré-établis, pour mon plus grand bonheur, mais vous pouvez aussi travailler sur les dimensions que vous voulez). Sur ce site on vous proposera tout le nécessaire pour faire une couverture digne de ce nom. (et c’est d’ailleurs sur ce site que je fais les bannières de mes articles)

Et lorsque cela ne suffit pas, je fais les modifications sur Photofiltre (je pense pas avoir besoin de vous le présenter, mais pour ceux ne connaissant pas, PF est un logiciel de retouche photo. Après, personnellement, j’ai la version PhotoFiltre Studio qui m’a toujours paru plus sympa que le Photofiltre standard alors que je sais même pas la différence qu’il y a entre les deux!!!), notamment lorsque je veux rajouter un élément unique et que je dois donc au préalable faire du détourage, mettre des éléments en transparence, en gros, qu’il me faut un pnj fait maison! Il m’arrive aussi de parcourir le site Dafont qui propose des polices d’écriture, mais depuis ma découverte de canva (grâce à Hello Willow, merci à elle), je n’ai plus vraiment eu besoin d’y aller.

Après, avoir tous les outils nécessaires (qui, je précise, sont tous gratuits), c’est bien. Savoir quoi faire, c’est quand même mieux! Et comme à mon habitude, je vais partager avec vous ma manière de procéder, point par point (j’aime énormément lister, vous avez vu?!)

  • L’idée

Alors pour commencer, j’essaye de visualiser le style de couverture que je veux. Est-ce que je veux des personnes? Un paysage? Ou alors, un élément unique, voire quelque chose d’assez minimaliste? Qu’est-ce qui correspond le plus à l’idée que je me fais de mon projet ? Quel atmosphère je voudrais? Ça peut me prendre un bon moment avant de savoir ce que je veux, mais j’évite un maximum de partir à l’aveugle.

  • Le choix de l’image

Une fois que je sais ce que je veux, je pars donc sur le site Pixabay et tape ce que je cherche. Quand c’est un objet, c’est bien simple! Mais lorsque c’est une personne ou un paysage précis, c’est plus compliqué. Et là, il ne faut pas hésiter à taper le mot en anglais, plus en français, puis essayer avec un synonyme, ou alors quelque de réel qui ressemble à ce que l’on veut. (je m’explique! Si je cherche l’image d’un château en pierre ou un paysage avec énormément de verdure mais aussi des reliefs, j’aurais tendance à taper les mots « Ecosse », « Scotland » qui sont des lieux qui correspondent bien à ce type de recherche.
Ensuite, j’enregistre plusieurs photos dans un dossier que j’ai appelé « libre de droit » afin de pouvoir toutes les retrouver, même celle qui ne serviront pas pour la couverture prévue.

  • La création de la couverture

Bon, alors là, cette partie va être assez abstraite je pense. On verra comment je vais vous expliquer tout ça!
La première chose que je fais lorsque j’attaque la partie montage, c’est de choisir une des images que j’ai enregistré et la cadrer du mieux possibles! Des fois, je vais faire un plan large sur la partie principale de l’image et d’autre fois je ne prendrai qu’une toute petite partie de l’image. Je vais rester un petit moment à zoomer, dezoomer, bouger l’image … et si vraiment, je ne suis pas satisfaite, je passe à une autre image.
Après ça, je vois si l’image a besoin d’un filtre. Des fois, juste passer l’image en noir et blanc ou en sépia peut donner un sentiment différent à l’image. Et c’est là que des fois, je vais utiliser photofiltre afin de, par exemple, mettre la photo en noir et blanc à l’exception d’un élément précis dont j’accentuerai peut être la couleur. En tout cas, j’essaye de trouver le filtre qui donnera l’ambiance souhaité. C’est pour cela qu’il ne faut jamais avoir peur de trifouiller un peu, de modifier les contrastes, la saturation, la luminosité … Des fois on a de jolies surprises (qu’on est jamais capable de reproduire, forcément!)
Une fois que l’image en elle même me satisfait, je passe au titre. L’avantage de canva, c’est qu’en plus des différentes polices d’écriture qui vous sont proposées, des « mises en forme » le sont aussi. Des polices d’écriture « décorées » on va dire. Et il y en a vraiment beaucoup! Je choisis donc celle qui me semble le plus adapté et j’écris mon titre. Ensuite, je modifie l’emplacement, la taille, la couleur … Tout le tintouin habituel en soi.

Et si tout va bien, la couverture est terminée! Mais des fois, je dois vous avouer que j’hésite entre plusieurs teintes, plusieurs images, alors je crée plusieurs couvertures.

Viens donc l’étape la plus importante ! Le jugement suprême! Car bien sur, comme pour tout le reste, je demande l’avis de plusieurs amies lorsqu’une couverture est terminée. Si, par hasard, j’en ai plusieurs, je leur envoie toutes les couvertures, et leur demande ce qu’elles en pensent, celle qu’elles préfèrent. Bien sur, leur avis ne va pas forcément déterminer à 100% la couverture qui sera choisi et des fois, une grande discussion débute juste pour choisir. Je leur explique ce que je veux faire ressentir rien qu’avec la couverture, pourquoi avoir choisi cette image là … et elles me disent si ça correspond à mes attentes ou non. Si ce n’est pas le cas, rebelote, on repart faire des modifications, quitte à totalement recommencer.

Et du coup, pour conclure cet article, je passe à l’étape obligatoire de l’exemple de couverture que j’ai pu faire! Ça illustrera un peu mieux je pense!

Secret.jpg
Bon, alors vous avez mon prénom et nom de famille … et vous pouvez donc voir que je suis bretonne jusqu’au nom de famille!
Inconvenante Attirance
Alors celui là, c’est pas un BDSM hein?! XD
Wonderland
Univers de Alice au pays des merveilles
Apaisé
Projet secret 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pour d’autres expériences sur la création des couvertures :

Ana Falcon

 

 

 

Publicités

7 réflexions sur “[How do you work] La couverture

  1. Avec plaisir pour Canva !!! je m’en sers pour beaucoup de choses notamment pour ma page facebook pour shishi =) ça me permet de faire de beaux visuels qui attirent le chaland XD Et je le redis, la couverture de ton projet secret est canon !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s